À PROPOS DE NOUS

Nous sommes un syndicat représentant plus de 1 400 employés affectés à la signalisation et aux communications répartis à l’échelle du Canada. Nos membres travaillent sur les réseaux de signalisation des chemins de fer en vue d’améliorer la sécurité et l’efficacité de leur fonctionnement.

Nous représentons les hommes et les femmes qui installent et assurent l’entretien des signaux et des équipements sur la voie ferrée pour la plupart des compagnies nationales des chemins de fer. Les signaux et les aiguillages installés et entretenus par les employés affectés à la signalisation et aux communications permettent aux chemins de fer de mettre sur les voies un grand nombre de trains de marchandises et de passagers, de façon sécuritaire, à une plus grande vitesse. Les signaleurs et les employés des communications qui installent et entretiennent les systèmes d’avertissement utilisés aux passages à niveau des grandes voies de chemins de fer jouent un rôle important en assurant la sécurité des voyageurs.

Quelques employés affectés à la signalisation et aux communications participent à la construction en installant ou en assurant la mise à jour des réseaux ou en exécutant les travaux de réparation d’envergure. Une fois les réseaux de signalisation installés, d’autres travailleurs affectés à la signalisation et aux communications assurent l’entretien et l’inspection des équipements. Plusieurs signaleuses et signaleurs sont assignés à une section particulière de la voie ferrée et sont responsables de l’entretien des signaux, des interrupteurs et des dispositifs de passage à niveau dans leur section respective, en veillant à ce que ces opérations soient effectuées dans des conditions sécuritaires.

Les employés affectés à la signalisation et aux communications inspectent et entretiennent l’équipement selon un horaire régulier, en utilisant un équipement spécial de vérification pour contrôler les équipements mécaniques et les systèmes électriques et électroniques sophistiqués employés dans les réseaux modernes de signalisation.

S’il se produit un problème dans le réseau de signalisation, les trains peuvent être ralentis, mais la sécurité des opérations peut être compromise. Lorsque cette situation survient, les employés affectés à la signalisation et aux communications sont appelés à effectuer les réparations et à rétablir la sécurité sur la voie ferrée.

Les chemins de fer fonctionnent 24 heures par jour. Les employés affectés à la signalisation et aux communications sont appelés à travailler à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit et dans toutes sortes de conditions climatiques.

Les employés affectés à la signalisation et aux communications apprennent leur métier en acquérant de l’expérience et en suivant des programmes de formation d’apprenti. Ils sont aussi formés en suivant la stricte réglementation fédérale régissant les signaux et les activités ferroviaires touchant à l’électricité, à l’électronique et à la mécanique. Après leur apprentissage, les employés atteignent le statut de préposé à l’entretien. Plusieurs employés reçoivent également des formations en technologie informatique et sur les circuits électroniques incroyablement sophistiqués utilisés aujourd’hui dans les réseaux de signalisation.

Du coté des communications, nos techniciens, qui font partie de groupes divers, aident les préposés à l’entretien qui utilisent de l’équipement assez diversifié, comme des détecteurs Hot Box, des systèmes d’avertissement aux passages à niveau, des identificateurs d’équipement automatiques, des tours radio, de la fibre optique et des installations d’équipement de radio bidirectionnelle, ainsi que dans plusieurs autres domaines.

Nos techniciens sont scolarisés et possèdent un haut niveau d’aptitudes techniques grâce à leur formation en cours d’emploi et aux cours de formation reçus par le biais de programmes accrédités en électronique.

Tout comme nos préposés à l’entretien, nos techniciens doivent être sur appel 24 heures sur 24 et travaillent seuls dans la plupart des cas pour maintenir la sécurité électronique et procéder à l’entretien des équipements essentiels qui ne sont pas sécuritaires.

Notre syndicat

Le Conseil général n11 de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité est structuré comme plusieurs syndicats, avec des sections locales de membres qui travaillent pour un chemin de fer en particulier ou, dans le cas des grandes compagnies de chemins de fer, dans une division particulière. Les sections locales élisent les dirigeants et les représentants, établissent leurs règles et se rencontrent régulièrement pour examiner les griefs, initier les nouveaux membres et discuter des autres questions d’intérêt concernant les activités locales.

Les sections locales élisent également leurs délégués pour les représenter aux congrès du syndicat. Les délégués établissent les politiques du syndicat, revoient l’état général du syndicat et déterminent les objectifs de la négociation collective. Les délégués élisent également les présidents généraux qui dirigent le syndicat..

Steve Martin est président général principal et secrétaire-trésorier du Conseil général n11 de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité. M. Martin a été élu lors du congrès de 2014. Lee Hooper est le président général.

En devenant membre de la FIOE, vous vous donnez l’occasion d’améliorer votre qualité de vie. Avec votre participation et votre soutien, ainsi que celui des autres membres, ce syndicat continuera de négocier les meilleurs salaires et avantages sociaux et assurera la protection de vos droits au travail. Votre syndicat est une organisation démocratique avec les membres, qui ont le droit d’élire leurs dirigeants et de décider des politiques du syndicat. Ce sont les membres qui dirigent le syndicat.

POURQUOI UN SYNDICAT?

  • Salaires;
  • Avantages sociaux;
  • Pension internationale;
  • Assurance-vie;
  • Prestations de décès;
  • REER;
  • Sécurité;
  • Droits des travailleurs;
  • Rémunération des heures supplémentaires;
  • Indemnité de déplacement;
  • Indemnité de logement;
  • Sécurité d’emploi;
  • Dignité au travail;
  • Procédure de grief;
  • Formation;
  • Programme de bourses.

Pouvoir de négociation

Ensemble, nous avons davantage notre mot à dire en ce qui concerne notre vie professionnelle. Les travailleurs et travailleuses se joignent aux syndicats parce qu’ils reconnaissent que l’union fait la force. Grâce à notre syndicat, nous avons une voix forte qui ne peut être ignorée facilement par la partie patronale.